la XERIDER FLEX en précommande enfin disponible - LIVRAISON GRATUITE - GARANTIE 2 ANS - SAV - ATELIER - SHOWROOM - PISTE D'ESSAI

OPTIMISER L'AUTONOMIE DE VOTRE TROTTINETTE ELECTRIQUE

5 facteurs qui compromettent l'autonomie de votre trottinette électrique

Toutes les conditions de conduite ne sont pas idéales.

Le but d'une trottinette électrique est, dans l'ordre des priorités, de vous transporter d'un point A à un point B. Se pose alors la question de sa capacité à vous emmener plus ou moins loin. L'autonomie une caractéristique importante à prendre en compte. L’autonomie annoncée par les constructeurs est souvent dénoncée comme "exagérée" par les utilisateurs. Pourquoi y a t-il souvent un décalage en l’autonomie annoncée et l’autonomie réelle ?

L’autonomie des trottinettes électriques est sensible à de nombreux facteurs externes qui vont diminuer ou augmenter son autonomie.
Cela est due au fait que la plupart des constructeurs fournissent des informations d’autonomie établies dans des conditions IDÉALES ! Ces conditions idéales ne correspondent jamais à la réalité d'utilisation normale d'un NVEI (Nouveaux Véhicules Electriques Individuels), l'autonomie s'ajuste à chacun en fait. Les fabricant devrait indiquer la norme qu'il ont utilisé pour les conditions du test d'autonomie. 

Un fabricant responsable indiquera clairement les conditions et circonstances qui aboutissent à l’autonomie spécifiée. Un bon exemple est le monocycle électrique Inmotion V10 (EUC) récemment publié. L'autonomie publiée du V10 est «~ 70 km». Le fabricant préfère prendre des précautions et utiliser le symbole «~» pour indiquer que c'est + ou -, environ. Cette autonomie est dite réalisable si l'on respecte ces conditions:

  • Avec une charge de 75 kg
  • A une température de 25 ° C
  • Rouler à une vitesse moyenne de 15 km / h
  • Sur un trottoir lisse

Ils sont même allés jusqu'à informer que « les habitudes de conduite, l'environnement, la température, l'état de la chaussée, la charge et d'autres facteurs affecteront la portée ». Ce traitement prudent permet de comprendre que l'autonomie annoncée sera très difficile à reproduire dans la réalité.

Néanmoins en ce moment les fabricants lancent un certain nombre de nouvelles machines haut de gamme et comptent attirer l'attention des utilisateurs soucieux des performances en publiant des données de plus en plus proches de la réalité.

De nombreux fabricants de trottinettes électriques épargnent de tels détails au consommateur et publient simplement un chiffre unique pour le modèle. Cela peut entraîner le mécontentement des clients lorsque ces derniers comparent les données réelles aux données informatives.

Dans cet article, nous allons vous montrer comment calculer l'autonomie de la batterie et, plus important encore, connaître les facteurs qui peuvent prolonger la vie de votre batterie, afin que vous puissiez optimiser votre autonomie.

REVENONS AUX BASES

La capacité de la batterie de votre trottinette électrique est analogue à la taille du réservoir de carburant d'une voiture. Plus vous pouvez transporter de carburant, plus la distance parcourue est importante. Pour le moteur, en le comparant à la cylindrée d'une voiture: plus il est gros, plus il sera puissant mais aussi gourmand en énergie.

Avec quelques notions de base en arithmétique et en physique, nous pouvons calculer l’autonomie théorique en fonction des spécifications de la batterie et du moteur.

Ci-dessus: Il est possible de calculer l’autonomie théorique une fois que nous connaissons les spécifications de la trottinette électrique, telles que la capacité de la batterie et la puissance du moteur.

Supposons que nous voulions calculer l’autonomie d’une trottinette électrique de taille moyenne avec ces spécifications:

  • Batterie: 36 volts (V) 10,5 ampères-heure (Ah)
  • Puissance du moteur *: 250 Watts (W)


La première formule est quelque chose que nous connaissons tous:

DISTANCE (Km) = VITESSE (Km / h) x TEMPS (h)

Cette formule indique que si nous connaissons la vitesse à laquelle nous roulons (supposons que nous roulons à une vitesse constante) et la durée pendant laquelle la trottinette peut maintenir cette vitesse jusqu'à épuisement de la batterie, nous pouvons calculer la distance qu’elle peut parcourir.

Pour la vitesse, nous utiliserons la VITESSE que nous pouvons atteindre dans la limite des règles d'usages en milieu urbain, soit 25 km/h en France. Utilisons ce chiffre pour la vitesse.
Pour le TEMPS, nous pouvons le calculer à partir de la capacité de la batterie et de la puissance du moteur.
Pour ce faire, nous devons déterminer la capacité de la batterie mesurée en wattheure (Wh). L'énergie (en watts) indique ce qu'il peut délivrer en une heure.

Watt-heure (Wh) = ampère-heure (Ah) x tension (V)

La capacité de notre batterie est donc de 10,5 Ah x 36 V = 378 Wh
Connaissant la quantité d'énergie contenue dans la batterie et connaissant la puissance (et donc la consommation) du moteur, nous pouvons maintenant calculer le temps qu'il faudra à notre moteur pour brûler cette énergie:

TEMPS (heure) = Capacité de la batterie / Consommation d'énergie = 378Wh / 250W = 1.512 h

Nous avons maintenant la vitesse et le temps à mettre dans notre première formule:

DISTANCE = VITESSE x TEMPS = 25 Km / h x 1.512h = 37,8 km.

Donc, théoriquement et sur papier, votre trottinette électrique peut vous transporter sur 37,8 km avant que sa batterie ne soit complètement épuisée.
* Remarque: certains fabricants indiquent une puissance de pointe au lieu d'une puissance nominale (moyenne). Si les deux chiffres sont indiqués, utilisez la puissance nominale pour un calcul prudent.

Ci-dessus: Comprendre les facteurs qui peuvent impacter l’autonomie de votre trottinette électrique vous permettra d’optimiser vos trajet, d’aller plus loin et de prolonger la vie de votre batterie.

Néanmoins ce calcul reste théorique et ne reflète pas encore à la réalité car nous n’avons pas encore pris en compte les facteurs externes qui vont avoir une incidence sur l'autonomie comme : les caractéristiques de la batterie et du moteur, le poids du pilote, la manière de conduire, les conditions de conduite, la pression des pneus, l'usure de la batterie ainsi que d'autres facteurs...

Découvrons en détail les facteurs qui ont un effet négatif sur l’autonomie et ce que vous pouvez faire pour optimiser l’autonomie de votre trottinette électrique.

Les facteurs qui diminuent l’autonomie

D’une manière générale, ces facteurs ou conditions ont tendance à diminuer l’autonomie:

  • La surcharge (poids)

  • La pression des pneus insuffisante

  • La déclivité de la route (montées, pentes...)

  • Une conduire agressivement ou sportive

  • Stocker ou ranger sa trottinette dans un lieu chaud

Examinons en détail ces points.

Surcharge

Il est évident et de bon sens de penser qu'une trottinette électrique consommera davantage d'énergie pour déplacer un conducteur lourd plutôt qu’un conducteur léger.

Toutes les trottinettes électriques ont une indication de charge utile maximale de sécurité. La plupart peuvent supportent une charge maximale de 100 kg. Certains modèles à plus grande capacité peuvent supporter jusqu’à 120 kg. Certains modèles haut de gamme ou « lourds » peuvent supporter jusqu'à 150 kg. La charge maximale n'est pas la même que la charge optimale. Il est courant que les fabricants de trottinettes électriques utilisent une charge pondérale d'environ 75 kg pour les tests de performance. Cela est compréhensible, car 75 kg représentent à peu près le poids moyen d’un homme adulte en bonne santé.
En d’autres termes, tout utilisateur de plus de 75 kg peut immédiatement s’attendre à une portée inférieure à celle publiée.

Les problèmes de surcharge est plus évident lorsque c’est un conducteur imposant qui achète une trottinette légère pour des raisons de portabilité.
Ces trottinettes électriques légères peuvent parfois être sous-dimensionnées pour les conducteurs les plus lourds, mais cela peut être acceptable si le conducteur est conscient de la perte d’autonomie qu’il va subir.


Ci-dessus: choisir un scooter électrique dont la puissance motrice correspond à votre poids et à votre taille est un bon point de départ pour obtenir la meilleure autonomie possible. Dans ce cas là, c'est plutôt la trottinette qui est sur-dimensionnée !!

A FAIRE

Lorsque vous achetez une trottinette électrique, dans la mesure du possible, sélectionnez une trottinette avec une puissance motrice correspondant à votre taille et à votre poids. Ceci est particulièrement important si vous êtes de forte corpulence.
Dans la mesure du possible, les conducteurs imposants devraient choisir une puissance motrice de 350 W à 500 W ou plus, afin que la trottinette électrique ne soit pas constamment en sous-performance.

Lors de l’achat, le vendeur peut vous donner un aperçu de la capacité de tracter du moteur par rapport à la puissance du moteur. S'il y a des collines sur votre parcours, il est généralement préférable de privilégier une trottinette plus puissante (voir «gravir des pentes» plus loin dans cet article).
Pour la trottinette elle-même, faites-lui perdre du poids en supprimant les accessoires inutiles tels que les sacs, les porte-bouteilles et autres, afin d'alléger la charge de la trottinette. Certains pays peuvent même avoir des réglementations limitant le poids d'un appareil de mobilité électrique.

Pression des pneus insuffisante

Il est bien connu dans le monde du cyclisme et de l’automobile que des pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation de carburant ou d’énergie. Sans entrer dans la physique ou les mathématiques complexes, l'explication simple mais factuelle est que les pneus sous-pressurisées déforment le pneu de sa forme optimale. Cela se traduit notamment par une augmentation de la surface de contact entre la roue et le sol. Plus il y a de surface de contact, plus il y a de friction et plus il y a d’énergie consommée. 

Aucune étude scientifique n'a été réalisée spécifiquement sur les performances de pression des pneus des trottinettes électriques. Mais les recherches sur les automobiles montrent une corrélation claire entre la résistance au roulement et la pression des pneus. Plus la pression du pneu est proche de celle prévue par le fabricant, plus la résistance au roulement est faible. Une réduction de l'efficacité de roulement se produit lorsque la pression des pneus est même légèrement inférieure à la pression prescrite optimale.
Il est important de souligner que la résolution du problème de pression insuffisante ne se résout pas par un gonflage systématique jusqu'à surpression du pneu, phénomène qui engendre ses propres problèmes. L'important est de maintenir la juste pression correcte indiquée par le fabricant de trottinette et de pneus. Cette pression est généralement indiquée dans le manuel d'utilisation. La pression indiquée sur le pneu lui-même est généralement la pression maximale et non la pression optimale.

A FAIRE


Ci-dessus: pompe à vélo avec manomètre. Extrêmement utile pour maintenir la pression optimale des pneus.

Si vous n'en avez pas encore, mettez la main sur une pompe à pneus avec un manomètre. C'est très utile. Vous pouvez vérifier la pression des pneus et adapter la pression de gonflage en fonction des recommandations. Vérifier la pression des pneus tous les quinze jours et donnez un coup de pression si elle tombe en dessous de la pression optimale. Maintenir une pression suffisante a pour effet supplémentaire de réduire les risques de crevaison et d’augmenter la durée de vie du pneu.

La déclivité de la route

La déclivité de la route aura un impact considérable sur l’autonomie de votre trottinette électrique. Si vous faites du vélo, vous saurez par expérience que monter une côte, même lorsque la pente est assez douce, demande beaucoup plus d'efforts que de rouler sur un terrain plat.

Sans entrer dans des calculs complexes, il suffit de déclarer que toute ascension de pente sur votre parcours réduira considérablement l’autonomie de votre trottinette. Par conséquent l’autonomie en sera impactée et différera de celle indiquée dans le manuel de votre trottinette, dont les calculs ont été établis sur un sol parfaitement plat. 


Pour imager cette caractéristique, on peut concevoir que de nombreux utilisateurs achètent une trottinette électrique pour leur éviter l'effort de gravir des pentes difficiles à pied ou à vélo. Ainsi, la perte d’autonomie due à une pente pourra être attribuée à l’effort que vous auriez consenti pour gravir cette pente. Il y a toujours une contrepartie à consentir aux efforts épargnés n’est-ce pas !

A FAIRE

Si possible, choisissez un itinéraire plus long qui comporte moins de pentes. À moins que le détour ne soit exagérément long, en évitant les pentes, vous devriez augmenter votre autonomie.

Conduite saccadée & sportive

La physique nous dit qu'un objet au repos a tendance à rester au repos et qu'un objet en mouvement a tendance à rester en mouvement. Il faut de l'énergie pour faire bouger un objet immobile, augmenter sa vitesse ou le ralentir.

La consommation d'énergie générale associée au type d'activité de la trottinette électrique (du plus bas au plus élevé) est indiquée ici:

1. Le scooter tourne à vitesse constante
2. Le scooter freine *
3. Le scooter accélère de vitesse réduite à vitesse élevée
4. Le scooter accélère à partir de la position d'arrêt

* s'applique uniquement aux scooters à freins électriques

Pour les trottinettes électriques qui utilisent un frein électrique ou magnétique (par opposition à un frein physique de type vélo), la batterie consomme également pendant le freinage car la trottinette freine en utilisant le moteur pour résister aux mouvements.
En bref, plus vous accélérez ou ralentissez fréquemment pendant votre trajet, plus la distance sera réduite. Grosso modo plus la conduite est sportive, plus la consommation est importante.

A FAIRE

En matière d’autonomie, la patience est une vertu. Atteignez votre vitesse de croisière en accélérant doucement sans hâte. Maintenir une vitesse constante le plus longtemps possible. La vitesse optimale est généralement la vitesse la plus élevée pouvant être maintenue par le moteur sans que le moteur ne semble forcer. Cette vitesse idéale est généralement appelée vitesse de «croisière» ; cela correspond à une vitesse confortable et certainement pas la vitesse maximale.
Si vous conduisez une trottinette électrique avec des freins électriques, dans la mesure du possible, arrêtez-vous plutôt que de freiner fort. En roulant de cette façon, non seulement vous gagnerez plus de kilomètres, mais ce sera aussi une conduite plus sûre. En prime, vos pneus et vos plaquettes de frein auront également une durée de vie plus longue.

Exposer votre trottinette à de fortes températures. 

Nous n'avons pas le contrôler de la température ambiante extérieure. Néanmoins il est utile de connaître les plages de températures idéales pour prolonger l’autonomie de votre trottinette électrique. La principale préoccupation ici est l’état de la batterie, sensible aux températures, qui est directement liée à la distance.
La température optimale de fonctionnement des batteries est similaire à celle qui convient aux personnes. Les fabricants de batteries indiquent généralement que la température de fonctionnement optimale est 20°C ou légèrement inférieure. La température idéale de fonctionnement optimal de votre trottinette est généralement comprise dans une fourchette comprise entre 20°C et 30°C.

Ci-dessus: Il est tentant de ranger votre trottinette électrique dans le coffre de votre voiture pour plus de commodité. Mais cela peut exposer la batterie à des températures élevées malsaines les jours de fortes températures. Attention.

Cette plage de température offre la meilleure capacité de batterie (ce qui signifie qu'elle peut être chargée et déchargée de manière plus complète plus facilement) et est la meilleure pour la durée de vie de la batterie en termes de cycles de charge totaux (durée de vie). À des températures supérieures ou inférieures à cette plage, la capacité et la durée de vie peuvent être impactées. À mesure que la capacité de la batterie diminue, votre portée diminue également.

A FAIRE

En ce qui concerne la température, considérez votre trottinette électrique comme un être vivant, sensible à la chaleur et au froid, tout comme vous. Évitez de ranger votre trottinette dans le coffre de la voiture sous le soleil d’été ou de la laisser garer pendant de longues périodes sous le soleil. Pour le stockage, il est conseillé de la mettre dans un endroit sec et frais, à l'abri du soleil et des intempéries. En respectant ceci, vous conserverez au mieux les capacités de votre batterie. 

CONCLUSION

Sauf si vous êtes le genre d’utilisateur à maltraiter ou à essorer votre trottinette électrique pour en racheter une chaque année, il est important de connaître les facteurs qui peuvent affecter l’autonomie de votre trottinette électrique. En respectant certaines règles, vous irez plus loin et vous augmenterez la durée de vie de votre batterie. Et comme la batterie est l’élément le plus coûteux dans votre trottinette électrique, vous réaliserez également des économies.

Il est également important de comprendre que les batteries des trottinettes électriques ont un nombre limité de cycles de charge (durée de vie). Cela représente généralement environ 500 à 600 cycles de charge accumulés. Leur capacité à tenir en charge se dégrade progressivement avec le temps. Donc, pour les utilisateurs quotidiens, il peut être difficile d’éviter le remplacement de la batterie après une période d’utilisation intense ou longue. Le moment venu, remerciez votre trottinette pour le travail qu'elle a fourni sans broncher et acceptez la nécessité de la revitaliser avec une batterie neuve.


Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique